A 65 ans, Hans-Rudolf Merz ne pense pas encore à la retraite

Il se dit collégial. "S'il y en a un qui incarne ce principe, c'est bien moi", indique Hans-Rudolf Merz. Le conseiller fédéral, qui fête ses 65 ans, ne songe pas encore à se retirer, a-t-il confié dans une interview accordée au St-Galler Tagblatt".Le radical veut d'abord remettre complètement d'aplomb les finances fédérales. "Il faut notamment étendre le mécanisme du frein à l'endettement aux dépenses extraordinaires", poursuit le grand argentier. "Ce but est atteignable avant la fin de la prochaine législature", estime M. Merz. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.