Genève: référendum lancé contre les mesures d'éloignement

Le Parti du travail genevois ne décolère pas contre la nouvelle loi cantonale sur la police, qui prévoit des mesures d'éloignement à l'encontre des personnes perturbant l'ordre public. Il lance un référendum contre cette disposition qu'il qualifie de "dérive fasciste".Sous le couvert de renforcer la sécurité, la loi issue des rangs libéraux porte gravement atteinte aux droits démocratiques, a fustigé Jean-Luc Ardite, président du Parti du travail. Elle permet aux policiers de chasser les personnes indésirables d'un périmètre donné. "C'est une mesure anti-pauvres, anti-jeunes, anti-contestataires et anti-syndicale." /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.