Les agents de sécurité privés pourront être armés si nécessaire

Les entreprises de transports publics pourront recourir à des agents de sécurité privés, armés si besoin est. Le Conseil national a bouclé ce volet de la réforme des chemins de fer en éliminant la dernière divergence.Avec la réforme, les sociétés comme les CFF peuvent confier des missions de sécurité à une organisation privée. Ce service d'ordre devra rester majoritairement en mains suisses. Il reviendra au Conseil fédéral de définir la formation, l'équipement et l'armement du personnel du service de sécurité. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.