Meurtre de Lucie: les autorités avaient reçu une "recommandation"

Les autorités argoviennes s'étaient vu recommander un suivi en matière de stupéfiants pour le meurtrier présumé de Lucie. A sa libération conditionnelle en août 2008, le centre fermé du Arxhof estimait que le jeune homme devait être soumis à des tests d'urine réguliers.Le directeur de l'établissement Renato Rossi ignore en revanche quelles suites les autorités argoviennes avaient donné à cette recommandation. Ces dernières prendront position demain lors d'une conférence de presse. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.