La Jeunesse socialiste suisse s’oppose à la vice-présidence du PS

Le PS et l’UDC renouvellent aujourd’hui leur présidence, respectivement à Bâle et Frauenfeld.

Pas de surprise

Le conseiller national st-gallois Toni Brunner devrait prendre le relais d’Ueli Maurer à l’UDC. Du côté du Parti socialiste, la présidence devrait être assurée par le conseiller national fribourgeois Christian Levrat.

Changement de statuts

Les membres des deux partis doivent également s'exprimer sur des changements de statuts visant à augmenter le nombre de leurs vice-présidents. A l'UDC, il est prévu qu'il y en ait dorénavant cinq, au parti socialiste jusqu'à cinq. Ce qui ne plaît pas à la Jeunesse socialiste suisse. La JSS va s’opposer à cet élargissement. Selon son porte-parole, Loïc Dobler, la procédure n’a pas permis un débat démocratique au sein du parti, et les personnes candidates à la vice-présidence sont toutes membres du groupe parlementaire fédéral, alors que pour avoir une vice-présidence représentative, il faudrait des gens de tout le parti. L’opposition de la JSS ne devrait pas changer la donne, mais c’est une manière pour les jeunes socialistes de montrer leur contestation. A noter encore que le Parti socialiste va également procéder à une analyse de sa défaite électorale du 21 octobre. /pc

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.