Fête du travail: les salaires au centre des discours du 1er mai

Le vice-président de l'Union syndicale suisse (USS), Jean-Claude Rennwald, a appelé les salariés à la résistance. Il a passé en revue les luttes syndicales du moment, lors d'un discours du 1er Mai prononcé à Fleurier, dans le Val-de-Travers.Lors de son allocution, le dirigeant syndical ,a déclaré que l'USS poursuivrait sa campagne en faveur d'un salaire minimum de 3500 francs pour tous les travailleurs, et d'au moins 4500 francs pour les employés qualifiés. En Suisse, 11% des salariés gagnent moins de 3500 francs par mois et 22% moins de 4000 francs par mois, a rappelé à ce sujet le vice-président de l'association faîtière des syndicats suisses. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.