L'Union professionnelle suisse de la viande veut sauver le cervelas

L'Union professionnelle suisse de la viande (UPSV) a testé deux alternatives aux boyaux de boeufs du Brésil pour sauver la peau du cervelas, menacé sous sa forme actuelle. Elle cherche aussi à obtenir une "fenêtre d'importation" auprès de l'Union européenne.Le cervelas est "la saucisse nationale", a déclaré Balz Horber, directeur de l'UPSV. Il s'en consomme 160 millions par année. Le cervelas représente 30% de l'ensemble de la production de saucisses du pays. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.