L'affaire de la balle colorante à Genève tourne court

A peine ouvert, le procès d'un ancien capitaine de la police genevoise accusé dans le cadre de l'affaire dite de la balle colorante a été suspendu. Son avocat a demandé la récusation du tribunal in corpore.L'ancien capitaine, jugé pour avoir autorisé l'usage du fusil marqueur qui a blessé une manifestante en mars 2003, comparaissait mardi devant le Tribunal de police. Son avocat, Me Robert Assael, a fustigé la composition de la cour. "Il n'est pas sain qu'un tribunal de gauche juge une affaire aussi politisée." /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.