Pour les milieux de la santé, la libre circulation est "vitale"

Hôpitaux, cliniques, établissements de soins et institutions sociales suisses sont montés au créneau pour défendre la libre circulation. Ils brandissent le spectre d'une pénurie de personnel soignant en cas de vote négatif le 8 février.Entre 10 et 50% des employés des hôpitaux, cliniques et homes ainsi que des organisations de soins à domicile proviennent de l'étranger, indiquent leurs organisations faîtières. Or, ces établissements ont déjà des difficultés à recruter suffisamment de personnel, expliquent-ils. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.