Automutilation: la Brésilienne nie avoir inventé l'agression

Le procès de la Brésilienne de 27 ans accusée d'avoir inventé en février dernier une fausse agression à Zurich a commencé. Souffrant de problèmes psychiques, la jeune femme ne reconnaît pas s'être automutilée pour faire croire à une attaque par des néo-nazis.Interrogée par le juge unique du Tribunal de district de Zurich, la prévenue a affirmé qu'elle ne se souvenait pas s'être infligée les blessures elle-même. "J'ai été agressée", a-t-elle déclaré à la barre après avoir pourtant rapidement avoué la supercherie durant l'enquête. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.