Libre circulation: Bruxelles ne demande rien à la Suisse

L'ambassadeur de l'UE à Berne, Michael Reiterer, a remis les pendules à l'heure lors d'une allocution prononcée à Neuchâtel. En regard de la votation fédérale du 8 février, Bruxelles ne demande rien, selon lui, contrairement à une opinion répandue en Suisse.Au peuple suisse de décider ce qu'il souhaite par rapport à l'Union européenne (UE), a déclaré Michael Reiterer. Ce dernier était l'invité vedette d'un débat sur l'avenir européen de la Suisse, organisé par le Nouveau mouvement européen de Suisse (NOMES) et la Maison de l'Europe transjurassienne (MET). /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.