Vaud: les gendarmes, en colère, exigent des primes supplémentaires

En colère, les gendarmes vaudois ont décidé de ne plus infliger de procès verbaux (PV) ou d'amendes d'ordres. Ils dénoncent l'attitude du Conseil d'Etat qui refuse d'honorer correctement leurs 17'000 heures supplémentaires de l'EURO.L'attitude du Conseil d'Etat est "méprisante, ce n'est pas une façon de parler à sa police", a lancé Billy Warpelin, président de l'Association professionnelle des gendarmes vaudois (APGV). Avec le Syndicat de la sûreté vaudoise (SSV), ils ont rencontré la veille une délégation du gouvernement pour une négociation qui a viré à "l'affrontement". Le lien de confiance est "rompu", affirment les deux associations. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.