Encéphalite à tiques: le nombre de cas augmente en Suisse

Le nombre de cas de maladies provoquées par les tiques a nettement augmenté ces dernières années. Les zones à risque se sont élargies. Le danger de morsure est surtout élevé aux mois d'avril et mai.Les tiques peuvent être dangereuses car elles sont le vecteur d'une maladie pouvant être mortelle: l'encéphalite à tiques. Autrefois limitée aux cantons de Zurich, Berne et Schaffhouse, cette affection s'est propagée à tout le Plateau. Les régions des lacs de Neuchâtel et de Bienne sont aujourd'hui considérées comme des zones à risque. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.