Votations du 24 février: syndicats et patrons sont montés au front

Syndicats et patrons ont opposé leurs arguments en vue de la votation sur la réforme de l'imposition des entreprises II. Les premiers ont dénoncé des pertes dramatiques pour l'AVS, alors que les seconds ont plébiscité les mesures en faveur des PME.En cas de oui dans les urnes le 24 février, les services de Hans-Rudolf Merz ont évalué le manque à gagner pour l'AVS entre 90 et 130 millions de francs par an. De son côté, l'Union syndicale suisse (USS) l'estime entre 300 et 400 millions par an. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.