Trop de démissions en une législature, estime Micheline Calmy-Rey

Quatre démissions au Conseil fédéral en cours de législature, c'est trop pour le fonctionnement du gouvernement et la dynamique au sein du collège, estime Micheline Calmy-Rey. "En se faisant élire, on accepte de s'engager".Des départs anticipés devraient survenir seulement lors d'événements extraordinaires et non prévisibles, déclare Micheline Calmy-Rey dans une interview au journal dominical alémanique "SonntagsZeitung". Toutefois, depuis quelque temps, des calculs politiques jouent souvent un rôle. "Mais on ne devrait pas mettre en jeu la stabilité du système pour cela", estime la ministre socialiste. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.