Blocher-Roschacher: le ministre estime n'avoir pas fait d'erreur

Christoph Blocher persiste et signe: "je n'ai pas fait de fautes", a-t-il déclaré à la presse après la publication des analyses sur l'affaire Roschacher. Les points de divergence relèvent uniquement de différences d'interprétation juridique, selon lui.Pour le ministre de la justice, l'origine des problèmes réside toujours et encore dans la division de la surveillance du Ministère public de la Confédération (MPC) entre le Tribunal pénal fédéral et son département. Les questions relatives à la séparation des pouvoirs ou à la communication sur des enquêtes seront résolues une fois que le MPC sera soumis à la surveillance d'une seule instance. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.