Pornogate: aucun cas n'a été transmis à la justice pénale

L'enquête sur le "pornogate" dans le canton du Jura n'a débouché sur aucune plainte pénale. Les sanctions vont du transfert à une classe inférieure de traitement à un blâme ou une amende entre 100 et 300 francs, a annoncé le président du gouvernement Michel Probst.Au total, 27 personnes ont fait l'objet d'une enquête. Le gouvernement jurassien n'a prononcé aucun licenciement. Trois collaborateurs impliqués dans les cas les plus graves ont quitté ou quitteront l'administration sous peu. Ils risquaient d'être licenciés. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.