Hausse du chômage: la faute aux banques, pas à l'immigration (PS)

Malgré la hausse du chômage, le PS reste un ardent défenseur de la libre circulation des personnes avec l'Union européenne. Le groupe socialiste aux Chambres fédérales estime que la Suisse peut difficilement se passer de cet accord bilatéral."L'immigration liée à la libre circulation des personnes n'est pas responsable de l'augmentation du chômage" a déclaré la cheffe du groupe Ursula Wyss. "Les responsables, ce sont les banques, qui ont fait basculer l'économie dans la crise", d'après la socialiste. Et de souligner que la Suisse a besoin d'un solde migratoire positif, dans l'intérêt de l'économie et des assurances sociales. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.