Interdiction de fumer: infarctus en baisse de 7% à Genève

L'interdiction de fumer dans les lieux publics prise il y a un an et demi à Genève a déjà produit ses effets sur la santé publique. Une étude relève une baisse de 7% des hospitalisations aux HUG pour des infarctus et de 19% pour des affections respiratoires.L'étude, conduite par le docteur Jean-Paul Humair, médecin aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), arrive aux mêmes conclusions que d'autres enquêtes sur le même sujet menées à l'étranger ou en Suisse. Le canton des Grisons a ainsi constaté une nette baisse des crises cardiaques à l'hôpital de Coire. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.