Naturalisations par les urnes: un comité radical-libéral s'y oppose

Après la gauche et le centre-droit, les radicaux et libéraux sont à leur tour montés au créneau pour s'opposer l'initiative de l'UDC visant à rétablir les naturalisations par les urnes. Ils dénoncent une pratique très minoritaire qui va à l'encontre du fédéralisme.Les exécutifs ne naturalisent pas en masse, a plaidé le conseiller national Olivier Français (PRD/VD), d'origine française. La procédure administrative permet en outre de soumettre le candidat à un entretien, de lui faire passer des tests, notamment de langues et de connaissances sur la Suisse, a expliqué Markus Wydler, le président radical de la commission de naturalisations de Romanhorn (TG). /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.