Drames familiaux: les armes de service tuent dans un quart des cas

Les auteurs de drames familiaux ont le plus fréquemment recours à une arme à feu. Quant aux armes de service, elles tuent dans un quart des cas, selon une nouvelle étude qui pourrait redonner vigueur à l'initiative populaire "Protection face à la violence des armes".L'étude publiée en janvier et dont le résumé est paru dans la revue "American Journal of Forensic Medicine and Pathology", a examiné 75 délits, dont les auteurs ont tué leur victime avant de se donner la mort. Les faits se sont déroulées dans dix cantons, entre 1981 et 2004. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.