Le travailleur frontalier... en chiffres

On connaît avec plus de précision le profil des travailleurs frontaliers de Franche-Comté. Une étude de l’Observatoire statistique transfrontalier (OSTAJ) s’appuie sur le recensement de la population de 2007 pour mettre des chiffres sur une réalité largement admise: le travailleur frontalier est souvent un jeune ouvrier employé dans l’industrie qui habite proche de la frontière.
 
 
Quelques chiffres
 
Dans le détail, 83% des frontaliers résident à moins de 14 kilomètres de la frontière et 75% d’entre eux sont âgés de 20 à 44 ans. Au total, ils sont 63% à travailler dans l’industrie et représentent 16% des effectifs de l’horlogerie et de la fabrication d’équipements électriques dans les cantons suisses de l'Arc jurassien.
 
Une donnée en particulier illustre l’attractivité du marché du travail suisse: 34% des résidents de Morteau sont employés dans l’Arc jurassien suisse. La pratique, très développée dans la partie sud de la zone frontière, est moins répandue du côté de Belfort et Montbéliard, où seuls 3% de la population active travaillent en Suisse.
 
Au niveau cantonal, Vaud accueille la plus forte délégation de frontaliers en nombre (18'300) et le Jura en pourcentage des emplois cantonaux (15%).
 
Les politiciens disposent donc désormais d’un nouvel outil statistique pour développer les relations franco-suisses. /vco
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.