Boncourt pleure Monsieur Charles Burrus

Monsieur Charles Burrus n'est plus. Le dernier membre de la dynastie Burrus à avoir tenu les rênes de l’entreprise de cigarettes à Boncourt est décédé lundi, dans sa 82e année. Charles Burrus a quitté ce monde des suites d’une longue maladie.
 
Charles Burrus est né le 12 août 1929. Fils aîné de Léon, il a toujours travaillé dans l’entreprise familiale à Boncourt. Il a commencé au bas de l’échelle pour finalement succéder à son père vers la fin des années septante.
 
Un patron humaniste
 
Très attaché aux valeurs humanistes, il était un patron apprécié des employés. "Monsieur Charles", comme on l'appelait à Boncourt, a dirigé l’entreprise durant une vingtaine d’années. Il restera à tout jamais comme le dernier membre de la dynastie à avoir dirigé l’entreprise Burrus, qu’il a vendue au groupe néerlandais Rothmans International en 1996, 182 ans après la création de la petite fabrique de rouleaux de tabac installée par son ancêtre Martin. En 1996, l’annonce avait provoqué la stupeur et l’inquiétude à Boncourt. Trois ans plus tard, l’entreprise a été rachetée par BAT qui la conduit encore aujourd’hui.
 
Un homme généreux
 
Charles Burrus, c’est aussi et surtout la générosité. L’homme a grandement contribué au rayonnement du Collège Saint-Charles de Porrentruy dont il a financé la rénovation et présidé le Conseil d’administration jusqu’en 2009. Charles Burrus a créé la fondation Guilé qui sensibilise les leaders d’opinion sur le respect des valeurs humaines. Amoureux du cheval, il a participé aux développements du centre équestre de Chevenez. Charles Burrus n’oubliait pas son village. Il a soutenu plusieurs sociétés de Boncourt, notamment le football. /clo
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.