Un produit bio qui sent l'essence

Le collectif contre l’importation d’agrocarburants a déposé ce matin plus de 2300 signatures à la chancellerie cantonale. Les opposants à cette énergie alternative exigent un moratoire de cinq ans dans le Jura, sur toute production et transformation d’agrocarburants.
 
Une usine destinée à la distillation d’éthanol, à partir de canne à sucre brésilienne, est prévu dans la capitale jurassienne. Atteinte à la biodiversité, pertes de produits alimentaires au profit d’une vaste monoculture ou déforestation intensive, le comité d’initiative estime que les agrocarburants ne sont pas une solution de substitution crédible à l’essence ou au diesel. /gco
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.