La Liberté tire à boulets rouges sur le conseiller national jurassien Pierre Kohler

Le quotidien fribourgeois critique le voyage en Suisse des miss chinoises, voyage organisé l’an dernier par le démocrate-chrétien. Il a mené l’enquête sur les retombées de cette excursion et conclut: Les miss chinoises n’ont rien apporté à la Suisse. Elles n’auraient laissé qu’un sourire… Il y a un an,vingt-six Chinoises sillonnaient la Suisse, dont le canton du Jura et de Neuchâtel, dans le cadre de la demi-finale du concours Miss Chinese Cosmos. Cet événement était organisé par Pierre Kohler. Il avait suscité un énorme engouement médiatique.

Une année plus tard, les retombées touristiques escomptées sont nulles selon la Liberté. Le directeur de Leysin Tourisme, qui a investi 20'000 francs dans l’opération, est d’accord. Il pense toutefois qu’il faut du temps pour figurer dans les catalogues chinois. Fribourg Tourisme n’a mesuré aucune retombée concrète suite au voyage et parle d’une opération menée à la va-vite par Pierre Kohler.

La critique est moins acerbe du côté de Jura Tourisme et de Tourisme neuchâtelois. Les deux organisations estiment que l’excursion n’a rien apporté au niveau du marché chinois, mais qu’elle a donné plus de visibilité à l’Arc jurassien au niveau suisse.

Enfin, nous avons joint ce matin le principal intéressé, le conseiller national jurassien Pierre Kohler. Il n’a pas souhaité nous accorder d’interviews, mais déclare que les critiques de la Liberté ne le touchent pas. Le voyage des miss chinoises en Suisse visait bien des retombées touristiques, mais les organisations de promotion du tourisme n’ont pas suivi financièrement, selon Pierre Kohler. Il conclut: «Ce n’est pas mon problème.» /lb

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.