Le patron de Wenger optimiste malgré la crise

A la tête de 170 collaborateurs, Peter Hug est serein. Selon lui, l’entreprise Wenger qu’il dirige depuis bientôt 3 ans devrait passer l’année 2009 sans trop de problèmes.
 
Une année 2008 satisfaisante
 
La coutellerie de Delémont sort d’une année moins bonne qu’attendue, mais elle a tout de même enregistré en 2008 un chiffre d’affaire en augmentation de 2% par rapport à l’année précédente. La crise survenue en fin d’année aux Etats-Unis, 3e client de l’entreprise, a pesé sur les résultats alors qu’ils étaient supérieurs aux prévisions en début d’année.
 
Un marché américain difficile
 
Les résultats enregistrés sur le marché américain sont en baisse de 7% par rapport à 2007. Wenger doit faire face en ce moment à une forte baisse de la consommation. La société emploie une cinquantaine de personnes aux Etats-Unis. Ses ventes ne ralentissent pas, mais l’entreprise doit faire face à la politique actuelle des grands distributeurs qui ont décidé de limiter autant que possible leurs stocks en stoppant leurs achats.
 
Pas de couteau militaire
 
Wenger a aussi enregistré une désillusion plutôt émotionnelle l’année passée en perdant le marché du nouveau couteau de l’armée suisse. Berne lui a préféré le modèle développé par Victorinox, un modèle plus petit et moins lourd que celui proposé par l’entreprise jurassienne rachetée au printemps 2005 par la société schwytzoise. Wenger fabriquait ce couteau depuis plus d’une centaine d’années.
 
Un incendie sans véritable conséquence
 
L’incendie du mois de septembre n’a pas eu beaucoup de conséquences sur la production. Les dégâts n’étaient finalement pas aussi graves que ceux annoncés le jour du sinistre. Le travail a été stoppé durant deux jours seulement. L’entreprise a pu lancer à l’automne son nouveau produit, un couteau spécialement destiné aux collectionneurs.
 
De nouveaux produits en 2009
 
Peter Hug se veut optimiste mais prudent pour 2009. Selon lui, les six premiers de l’année vont être difficiles, mais il mise sur une reprise des affaires dès le 2e semestre. Avec l’arrivée du nouveau président américain Barack Obama, les américains devraient reprendre confiance en eux-mêmes.
 
Wenger attend pour 2009 des résultats comparables à ceux enregistrés l’année passée, voire peut-être plus en fonction de la reprise de la marche des affaires. L’entreprise poursuit ses investissements. Elle n’a pas stoppé un seul projet et annonce même vouloir sortir de nouveaux produits tous les deux mois dès le printemps de cette année. /gk
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.