Café mortel

faucheuse

Mercredi 18 avril, des étudiants en ethnologie de l'Université de Neuchâtel vous convient au premier anthropo-café. Et c'est un café mortel qui est proposé dès 18h au Chauffage Compris.

Le café mortel, c'est une rencontre dans un bistrot qui permet d'échanger autour de la mort. Et c'est le sociologue Bernard Crettaz qui a lancé en 2004 cette idée de café mortel. Une idée qui a germé lors d'une exposition qu'il proposait en 1999 au Musée d'Ethnographie de Genève, une expo intitulée "la mort à vivre".

Bernard Crettaz est l'invité de Format A3:


Actualisé le