Conçu pour s'user ?

Une machine à écrire électronique

Obsolescence programmée

Les objets vieillissent. Faut-il pour autant les considérer comme dépassés, irréparables, inutiles ? Le rachat constant entraîne un important gaspillage aussi bien d'argent que de matières premières. Et pourtant, tout est fait pour nous y encourager : les pièces de rechange ne sont plus disponibles, la réparation coûterait plus cher qu'un nouvel achat... Pour inciter à la consommation, certains produits sont même conçus pour ne pas durer. Des cas d'obsolescence programmée difficiles à prouver et au sujet desquels il n'existe pas de loi en Suisse. Pour en parler, Format A3 reçoit l'écologiste vaudois François Marthaler, fondateur de La Bonne Combine et créateur de l'entreprise d'informatique durable Why! open computing.

23.05.2016 - 09:53
Actualisé le 23.05.2016 - 10:45