Itinéraire d'un aliment ingéré

Affiche de l'exposition

Manger, manger, manger….nous avons sans doute tous fait quelques excès ces dernières semaines!

Pour digérer, nous allons suivre Léonie Béguelin au Muséum d'Histoire naturelle de Neuchâtel qui propose une exposition intitulée «Manger, La mécanique du ventre». On y suit le même parcours que nos repas de fêtes, en ne loupant aucune des étapes de la digestion.

Pour nous accompagner dans ce parcours, nous rejoignons la conservatrice de la collection "Invertébrés" du Muséum, Jessica Litman. Et les réjouissances commencent dans une sorte d’apéricube géant, prologue du festin à venir, qui fait la part belle aux bruits les moins «glamours»:

Après cette mise en bouche, l’exposition se poursuit avec une salle très didactique. Des élèves neuchâtelois ont été consultés sur leurs représentations de la digestion. Comment une éponge fait-elle pour manger ? Ou une amibe ? Comment les solides et les liquides transitent-ils à travers notre corps ? A quel endroit est-ce qu’un rot devient un pet ? C’est là que les visiteurs pourront entendre ce monument décrit ici par Léonie :

Après la première étape, celle de la bouche, direction l’estomac, en passant bien sûr par le tube incontournable: l’œsophage. Suivons la guide Jessica Litman:

Après avoir découvert la texture de l’estomac et le moelleux de l’intestin grêle, on tente de franchir la barrière intestinale, pour ne pas finir à la station d’épuration:

Le micro Léonie Béguelin, n’a pas réussi à franchir la barrière intestinale. Il doit donc suivre le tube digestif vers l’inévitable sortie… Mais avant d’être éjecté, il se frotte à la flore intestinale, mise en valeur par Les Petits Chanteurs à la Gueule de Bois, qui ont contribué à l’exposition:

Sur un ton un peu plus léger, retour dans le tube digestif à proprement parler. Et cette fois, ça y est, on franchit l’anus:

L’exposition se termine par une salle qui s’intéresse au futur de l’alimentation. Là, un quizz interactif détermine le profil alimentaire des visiteurs. «Manger, La mécanique du ventre», une exposition à voir jusqu’en novembre au Muséum d’Histoire naturelle à Neuchâtel.


Actualisé le