Le jugement des sorcières...

Retour aux XVI et XVIIème siècle, dans cette époque où l'on chassait les sorcières pour d'obscures raisons... Mais qui étaitent ces sorcières, ces femmes jugées et brûlées dans nos régions ? Nous vous présentons leurs histoires dans Format A3

Nicolas Barré Nicolas Barré

Nicolas Barré est professeur d'histoire au Lycée cantonal de Porrentruy. Il donne une conférence jeudi soir au Musée Jurassien d'Art et d'Histoire à Delémont. Au centre de son exposé, Marie Maigre de Courfaivre (JU) qui a été jugée et brûlée en 1589... Mais comment vivaient ces presonnes ? Pourquoi ont-elle considérées comme des sorcières ? Notre invité nous en dit un peu plus...

Des centaines de sorcières...

Marie Maigre, une femme jugée pour sercellerie

Pendant ce temps, "Mémoires d'ici" à St-Imier met en ligne un recueil de procès et confessions pour faits de sorcellerie, relatant des faits et leurs jugements sur le plateau de Diesse entre autres. Un témoin de cette immense chasse aux sorcières...

Recueil de procès et confessions pour faits de sorcellerie (extrait) Recueil de procès et confessions pour faits de sorcellerie (extrait)

Nicolas Barré donne sa conférence jeudi 21 janvier au musée jurassien d'art et d'histoire à Delémont. "Mémoires d'ici" à St Imier présente un receuil à Nods, à la Salle du battoir,  mercredi 20 janvier à 19h30. A Diesse, à la Salle du battoir, le 19 février, à 19h30. Et à La Neuveville, Cave de Berne, le 16 mars 2016, à 20h.

Mention de Marie Maigre en 1589 Mention de Marie Maigre en 1589

19.01.2016 - 11:00
Actualisé le 19.01.2016 - 12:25