Une exposition de nus féminins à découvrir dans le noir

Pierre-William Henry entouré d'Olga Gaydukevich et de Oksana Lipnitskaya Pierre-William Henry entouré d'Olga Gaydukevich et de Oksana Lipnitskaya

Pierre-William Henry est un photographe neuchâtelois connu pour ses expositions itinérantes dans différents pays. Il privilégie les échanges culturels entre différentes populations, ce sera le cas lors de l’exposition «25 secondes» où le public pourra découvrir les photos de 65 jeunes femmes biélorusses et sibériennes qui posent, nues, dans leur appartement.

Lors du vernissage, vendredi 19 avril, les images seront à découvrir dans l’obscurité, avec une lampe de poche. Tout comme les prises de vues ont été réalisées : dans le noir avec comme seul éclairage le faisceau d’une lampe de poche.

Pierre-William Henry est venu accompagné d’une de ses modèles, Olga Gaydukevich, qui est aussi la co-organisatrice des expositions en Sibérie et en Biélorussie. Il nous en dit plus sur la technique utilisée pour ces photos :

Les jeunes femmes que l’on peut voir sur les images de «25 secondes » ne sont pas des mannequins, mais des femmes de la vie de tous les jours. Olga Gaydukevich nous en dit plus à ce sujet :

Vernissage «25 secondes» : 19 avril à 19 heures à l’ancienne usine Moderna, Bas-de-Sachet, Cortaillod.

Exposition à voir du 20 avril au 4 mai 2013 (lu-ve de 17h à 20h sa-di de 13h à 20h

Table-ronde : 21 avril à 17 heures à l’hôtel de ville de Neuchâtel

L'affiche de l'exposition 25 secondes L'affiche de l'exposition 25 secondes

18.04.2013 - 11:35
Actualisé le 18.04.2013 - 11:49