Emission spéciale A16 !

A16

C’est un chantier de 30 ans qui s’achève dans la région. Le dernier tronçon de l’A16, entre Court et Loveresse, sera officiellement inauguré lundi en grande pompe. Les automobilistes pourront alors relier les 85 km qui relient Bienne et Boncourt sans quitter l’autoroute. Cet événement historique est aussi l’occasion de jeter un regard en arrière. On se penche sur l’historique de la Transjurane avec Marta Duarte :

Nous nous sommes rendus dans la classe des 6H de l’école primaire de Tavannes pour récolter l’avis des enfants. Ils commencent par nous expliquer ce qu’ils ont appris durant les leçons sur la Transjurane :

Qu’est-ce que l’ouverture de l’A16 va changer pour les habitants de Valbirse, Sorvilier et Court ?

Si les habitants de Valbirse, Sorvilier et Court se réjouissent de l’ouverture de l’A16 et que le trafic diminue dans leurs villages, les commerçants voient ça d’un autre œil. Moins de passage signifie moins de clients potentiels. Daniel Salzmann, pharmacien et propriétaire d’une pharmacie à Malleray.

Pour Nicolas Schnegg qui tient une boucherie à Court l’inquiétude n’est pas vraiment de mise.

L’A16 sera donc entièrement ouverte lundi, mais les automobilistes pourront-ils en profiter sans encombre ? Les tronçons existants font régulièrement l’objet de chantiers qui perturbent la circulation, parfois pendant des mois. Sera-t-il un jour possible de profiter de cette autoroute sans dérangement ? En tout cas pas tout de suite, comme l’explique le responsable communication de l’Office fédéral des routes, Olivier Floc’hic :


Actualisé le