Protéger la nature Suisse avant qu'il ne soit trop tard

Pro Natura

« La Suisse paie trop peu pour protéger sa nature » : c’est le titre d’un dossier paru dans le dernier magazine de Pro Natura.

L’organisation s’est basée sur des chiffres parus l’année dernière dans le rapport de l’Office fédéral de l’environnement et sur une étude récente de l'Organisation de coopération et de développement économiques.

Contactée par téléphone dans La Matinale, Sarah Pearson Perret, secrétaire romande de Pro Natura, revient sur ce constat plutôt alarmant. 


Actualisé le