Kamini nous emmène dans les campagnes de France

Kamini

Si je vous dis Kamini, vous me répondez : Marly Gomont.

Ce morceau a déjà 12 ans, il était en sorti en 2006 et avait valu à Kamini une certaine notoriété. L’artiste explique comment il avait réussi l’exploit de vendre 380'000 exemplaires de cette chanson : « Je n'avais aucun réseau, j'étais complètement anonyme. Aujourd'hui, les mecs mentent, achètent des vues, bossent en maison de disques depuis dix ans... Moi c'était authentique. J'ai envoyé mon clip à cinq maisons de disques et ça a décollé grâce à un stagiaire, selon la légende. »

Depuis, Kamini a varié les plaisirs, il s’est mis au stand-up en 2014 avec son One Man Show « Il faut que je vous explique », il est également devenu animateur sur France 4 sans oublier que le rappeur avait raconté son histoire en 2016 sur grand écran avec le film « Bienvenue à Marly-Gomont » qui avait attiré 450'000 spectateurs.

Aujourd’hui, il revient en musique avec le single « Eul’Vraie France ». Le morceau est moins parodique que « Marly-Gaumont », plus dénonciateur puisque Kamini nous offre le constat suivant : la France rurale est délaissée, oubliée au profit du luxe parisien. Le ton est donné pour son troisième album qui devrait paraitre d’ici quelques mois.