ça tourne et ça bave...

un petit bébé blond qui embrasse un cochon à travers un grillage

Beurk !

"Je fais d'abord trois tours dans le sens des aiguilles d'une montre puis trois tours dans l'autre et puis on recommence… Ou alors c'était l'inverse ? Aïe aïe aïe, je m’embrouille."

Que c’est beau la magie du premier baiser : Des tours à en choper des crampes, de la bave qui déborde du coin des lèvres et coule jusque dans l’encolure de la chemise et une sensation d’ivresse à en tomber à la renverse.

Certes, on s’en souviendra toute notre vie… Mais pas vraiment pour la beauté du geste !

C'qui restera toujours bon, c'est d'en rire et on est justement là pour ça. Je me réjouis de ne pas me prendre au sérieux pendant deux heures avec vous...

Faites tourner les pelles, Jennifer entre en scène !

25.03.2013 - 16:32
Actualisé le 26.03.2013 - 14:35