Horlogerie, Transjurane, Vendée Globe

 Place publique revient sur les récentes annonces de licenciements dans l'horlogerie. Il sera aussi question des retombées économiques liées à l'ouverture de l'A16, et enfin nous prendrons des nouvelles du navigateur Alan Roura au Vendée Globe, soutenu par une entreprise de la région, La Fabrique.

Intégralité de l'émission

Place publique fait le point sur la crise dans l'horlogerie après les annonces récentes de licenciements dans plusieurs entreprises de la région. S'agit-il d'une crise profonde ou d'un simple retour à la normale après une période de surchauffe?  On pose le diagnostic en compagnie du journaliste Gregory Pons, spécialiste de l’horlogerie.

Une autoroute fait-elle vraiment le bonheur économique d’une région ? Quelles retombées peut-on attendre de l’ouverture de la transjurane pour le canton du Jura et le Jura bernois ?  On ouvre la discussion avec le chef de la promotion économique jurassienne Jean-Claude Lachat et le géographe Pierre Dessemontet.

Il est le plus jeune navigateur de la course en solitaire autour du monde, sans escale et sans assistance, le Vendée Globe. Le Genevois Alan Roura est actuellement 17e sur 29 concurrents engagés au départ. Nous l’avons joint sur son bateau ce vendredi après-midi, au milieu de l’Océan Indien. Une aventure soutenue par une entreprise de la région, basée à Champagne, sur les bords du lac de Neuchâtel…

  • Gregory Pons, journaliste spécialisé dans l’horlogerie, rédacteur en chef de Business Montres & Joaillerie.
  • Jean-Claude Lachat, chef de la Promotion économique jurassienne.
  • Pierre Desmontet, géographe chargé de cours à l'EPFL et municipal à Yverdon-les-Bains.
  • Cyril Cornu, responsable de La Fabrique Cornu.
  • Alan Roura, navigateur au Vendée Globe

Avec la participation de l'humoriste Barnabé. /gwe

 Alan Roura, plus jeune navigateur engagé sur un Vendée Globe. Image: La Fabrique © Christophe Breschi

Entretien avec Alan Roura depuis son bateau La Fabrique, dans l'océan Indien.


Actualisé le