Radicalisation, Horlogerie, Éoliennes

Des membres de la communauté musulmane biennoise se mobilisent pour prévenir la radicalisation islamique. Place publique vous présente les mesures mises en place. Il sera aussi question de la santé du marché horloger à la veille des vacances estivales et enfin nous verrons si l'Arc jurassien doit craindre l'implantation massive d'éoliennes

 Place publique, votre magazine d'actualité de l'Arc jurassien.

Les djihadistes nés en Suisse, c’est désormais une réalité. Le phénomène s’observe surtout dans les villes, à Bienne notamment. Mais la communauté musulmane ne reste pas les bras croisés. Place publique revient ce vendredi soir dès 18h20 sur le projet de prévention Tasamuh, destiné à lutter contre la radicalisation islamique dans la cité seelandaise. Votre magazine d’actualité de l’Arc jurassien dressera aussi un état de santé de l’horlogerie au lendemain de l’assemblée générale de la Fédération horlogère. Enfin il sera question du plan éolien de la Confédération, présenté cette semaine, qui cible notamment les crêtes jurassiennes.

Les intervenants cette semaine sont:

  • Naïma Serrouck, responsable du projet Tasamouh
  • André Glauser, chef de la Sécurité publique de la Ville de Bienne
  • Jean-Daniel Pasche, président de la Fédération horlogère suisse
  • Gregory Pons, journaliste spécialisé dans l’horlogerie, rédacteur en chef de Business Montres & Joaillerie
  • Michel Fior, secrétaire général, Paysage libre Suisse
  • Lionel Perret, responsable du Centre info Romandie pour Suisse Éole

Place publique, une émission présentée par Gabriel de Weck. /gwe


Actualisé le