Une nouvelle facette de l'horlogerie jurassienne découverte

Une nouvelle page de l’histoire de l’horlogerie dans l’arc jurassien mise à nue par une jeune historienne. Hélène Pasquier, licencié en Histoire à l’Université de Neuchâtel, a effectué une thèse sur la question de la recherche et développement en horlogerie qui vient d’être publié par les éditions Alphil. Elle a étudié et comparé en profondeur l’histoire de quatre sociétés horlogères de l’arc jurassien - Tissot, LeCoultre, Omega et Longines. Et les recherches ont montré qu’il existait un modèle régional de recherche et de développement en ce qui concerne la montre mécanique. Le livre « La « Recherche et développement » en horlogerie, acteurs, stratégies et choix technologiques dans l’arc jurassien», est disponible aux éditions Alphil. Vous pouvez le commander sur le site internet www.alphil.ch /mr

12.10.2008 - 12:03
Actualisé le 12.10.2008 - 12:03

Actualités suivantes

Articles les plus lus