Les ouvriers de DC et Schäublin à Bévilard ne veulent pas faire les frais de la crise

Les travailleurs de DC et Schäublin SA à Bévilard ne veulent pas payer les pots cassés de la crise économique.
 
Une trentaine de salariés et de sympathisants du syndicat Unia se sont rassemblés hier devant les deux usines. Ils ont exigé que les licenciements soient remplacés par du chômage partiel et une formation continue.
 
Les personnes présentes ont, en outre, demandé au Conseil fédéral, aux gouvernements cantonaux et aux employeurs de prendre des mesures efficaces pour combattre la crise./sam

16.06.2009 - 09:03
Actualisé le 16.06.2009 - 09:03

Actualités suivantes

Articles les plus lus