Les corps des deux journalistes tués au Mali sont arrivés en France

L'avion transportant les corps des deux journalistes français de Radio France Internationale (RFI) assassinés samedi dans le nord-est du Mali a atterri mardi à 07h00 à l'aéroport parisien de Roissy, a indiqué une source aéroportuaire. Le vol AF3873 avait quitté Bamako tard mardi soir.

Ghislaine Dupont, 57 ans, et Claude Verlon, 55 ans, ont été tués par balles samedi peu après avoir été enlevés par des hommes armés à Kidal, berceau des Touareg et de leur rébellion.

Suite à cet assassinat, cent cinquante soldats français ont été dépêchés lundi soir en renfort à Kidal, a annoncé mardi le chef de la diplomatie française Laurent Fabius. Quelque 200 soldats français y étaient déjà stationnés.

La décision du président François Hollande de "renforcer" le contingent militaire à Kidal "ne remet pas en cause le calendrier général de présence, puis de réduction de présence des forces françaises", a toutefois précisé le chef de la diplomatie française, interrogé par Radio France Internationale (RFI).

"Nous avons sur place à peu près 3000 hommes, il a été prévu qu'ils soient maintenus jusqu'au moment des élections, c'est dans quelques jours", a rappelé M. Fabius en référence aux législatives, dont le premier tour est prévu le 24 novembre.

Autorités maliennes compétentes

Interrogé sur l'épineuse question de la sécurisation de Kidal et sur ce que la France était disposée à faire, il a estimé que "la décision relève du président" malien Ibrahim Boubacar Keïta.

"Nous agirons en liaison avec lui", a souligné le chef de la diplomatie rappelant que "Kidal fait partie du territoire malien" et que le "le président IBK élu démocratiquement est celui qui doit prendre les décisions, la France est à ses côtés".

/SERVICE

05.11.2013 - 09:14
Actualisé le 05.11.2013 - 09:14

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus