Les images du Proche-Orient au 19ème siècle

Michel Angi, historien de l'art et professeur nous porpose un voyage étonnant dans le milieu du 19ème. A peine la photographie voit-elle le jour que certains photographes se lancent dans un périple incroyable. Parmis eux : Maxime Du Camp qui va accompagner Gustave Flaubert, en 1849 à la découvert de l'Egypte.

Photo de Maxime Du Camp Photo de Maxime Du Camp

En 1839, Louis Daguerre invente le "Daguerréothype", une boîte en bois dans laquelle il va fixer un objectif qui va permettre de réaliser les premiers cliqués photographiques…
C'est là aussi que va naître une fascination nouvelle pour l’image, les voyages et une découverte incroyable de l’Orient. Les premiers grands photographes, Francis Bedford, Emile Béchard et surtout Maxime Du Camp vont s'embarquer afin de rapporter des clichés qui fascinent.
Michel Angi, historien de l’art et Professeur d’histoire et de littérature française donne une conférence ce mardi à 20h au musée jurassien d’art et d’histoire à Delémont : "Le Proche-Orient des photographes au 19ème siècle" Il nous explique comment les européens vont se fasciner pour la réalisation de photos au Proche-Orient.
 

Michel Angi : La fascination de la photographie au 19ème siècle.

Photo de Francis Bedford - 1862 Photo de Francis Bedford - 1862

Le Proche-Orient va devenir une destination qui fait rêver, une sorte d’image de la sensualité… mais la photo va également servir les intérêts politiques… Quoi qu'il en soit, partir pour une telle expédition dans les années 1850 est une chance incroyable.

A la découvert du Proche-Orient : Un véritable rêve ?

Photo de Maxime du Camp Photo de Maxime du Camp

Pourquoi s'intéresser à cette histoire ?


Actualisé le