Soleure: le cinéma suisse lave son linge sale en famille

De vives attaques ont été lancées contre la section cinéma de l'Office fédéral de la culture (OFC) et son chef Nicolas Bideau à Soleure. La famille du cinéma suisse a évoqué des questions de discorde, de fonctionnaires arrogants, d'argent mal utilisé et de budget épuisé.Le réalisateur zurichois Samir est allé plus loin. Il estime que Nicolas Bideau, chef de la section cinéma, a "une compréhension de la démocratie digne de Poutine". A l'inverse, Nicolas Bideau a répété qu'il souhaite que les professionnels lui accordent davantage de liberté d'action. /ATS

21.01.2009 - 17:21
Actualisé le 21.01.2009 - 17:21

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus