Selon le directeur de Suisse Tourisme, le pire est à venir

Le tourisme suisse est durement touché par la crise. Le nombre de nuitées est en recul, les chiffres d'affaires diminuent. Selon le directeur de Suisse Tourisme, Jürg Schmid, le pire est à venir. Il appelle toutefois à ne pas céder à la panique.Le comportement de consommation a fondamentalement changé. "Le temps de l'outrance et du superflu est révolu", clame-t-il. Selon lui, le rapport qualité-prix doit être juste pour le client. Un transfert vers des segments de prix meilleur marché a été opéré. Les hôtels de luxe sont ceux qui souffrent le plus de la récession. /ATS