La régulation du système bancaire n'en est qu'"à la mi-temps"

Philipp Hildebrand, le tout nouveau président de la Banque nationale suisse (BNS), estime que la réforme de la surveillance des grandes banques au niveau international a encore des progrès à faire. "Nous n'en sommes qu'à la mi-temps", a-t-il déclaré à la "SonntagsZeitung"."Le plan de réforme est aujourd'hui relativement clair, mais les détails sont toujours en discussion", a indiqué le successeur de Jean-Pierre Roth. "Nous avons besoin de mécanismes qui nous permettent, dans des cas extrêmes, de réduire correctement l'activité d'une entreprise." /ATS

17.01.2010 - 13:07
Actualisé le 17.01.2010 - 13:07

 

Actualités suivantes