Accord UBS-Etats-Unis: Hans-Rudolf Merz défend le Conseil fédéral

Hans-Rudolf Merz a admis que le Conseil fédéral aurait pu, d'un point de vue politique, jouer un rôle accru dans l'affaire entre l'UBS et les Etats-Unis. Mais le gouvernement n'avait pas les compétences de s'immiscer d'un point de vue juridique."Je ne sais pas sur quelle base légale le Conseil fédéral aurait pu intervenir", a souligné le président de la Confédération devant les médias, insistant sur le fait que la FINMA est une instance indépendante. "Le Conseil fédéral ne peut pas lui donner d'ordres." /ATS

19.02.2009 - 15:36
Actualisé le 19.02.2009 - 15:36

Actualités suivantes