Survie du cervelas: décision de l'UE attendue en septembre

La survie à long terme du cervelas n'est toujours pas garantie. L'Union européenne décidera en automne seulement de rouvrir ou non la porte à l'importation de boyaux de boeuf brésiliens. Cette incertitude incite les Suisses à consommer davantage de leur saucisse nationale.Les ventes de cervelas ont crû en 2008 et au printemps 2009, a indiqué le directeur de l'Union professionnelle suisse de la viande (UPSV). Mais l'importation de boyaux de boeuf brésiliens, garante de la survie à long terme du cervelas, demeure interdite pour l'instant. /ATS

20.07.2009 - 12:38
Actualisé le 20.07.2009 - 12:38

 

Actualités suivantes