Cameron essuie les foudres des députés pour ses liens avec Murdoch

David Cameron a dû se justifier pied à pied mercredi devant le Parlement sur ses liens avec le groupe de Rupert Murdoch. Il a été contraint d'admettre qu'il n'aurait pas dû choisir comme collaborateur un ex-dirigeant du "News of the World", au coeur du scandale des écoutes.Pendant plusieurs heures, le Premier ministre britannique a fait face à un feu roulant de questions des députés. L'opposition l'a notamment harcelé sur le fait qu'il ait eu un temps comme directeur de la communication un ancien rédacteur en chef du "News of the World" (NotW), le tabloïd du groupe Murdoch soupçonné d'avoir pratiqué des écoutes à grande échelle dans les années 2000. /ATS


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus