Mini-krach boursier: le directeur de la BNS relativise

Une récession de longue durée aux Etats-Unis serait le pire sénario pensable, estime Thomas Jordan, membre du directoire de la Banque nationale suisse (BNS) . Les conséquences s'en feraient ressentir sur l'économie mondiale.M. Jordan relativise cependant les dangers pour l'économie suisse, après la journée noire connue par les bourses internationales. "La Suisse connaît toujours une croissance large", a-t-il déclaré lundi soir dans l'émission "ECO" de la télévision suisse alémanique SF. /ATS

21.01.2008 - 23:27
Actualisé le 21.01.2008 - 23:27

 

Actualités suivantes