Piraterie: les armateurs suisses ne veulent pas de soldats à bord

Les armateurs suisses ne veulent pas de soldats à bord de leurs navires croisant au large de la Somalie. "Ils ont peur d'une escalade de la violence", explique l'un d'eux. Selon Stefan Sip, les convois encadrés par des bateaux de guerre sont plus sûrs."Je redoutais un temps que la Confédération force les armateurs à accepter la présence de soldats", déclare l'armateur dans une interview parue dans "24 Heures" et "La Tribune de Genève". Micheline Calmy-Rey ayant précisé récemment que c'était un service offert à ceux-ci, l'offre lui paraît "acceptable". /ATS


 

Actualités suivantes