L'économie suisse résiste mieux que prévu au franc fort

Le dynamisme des marchés asiatiques atténue l'impact négatif du franc fort sur les entreprises suisses. Les effets monétaires vont pesé cette année moins lourdement que prévu, estime la Banque cantonale de Zurich (BCZ).Les économistes de la première banque cantonale de Suisse ont revu à la hausse leurs prévisions de croissance pour l'économie helvétique. Ils tablent désormais sur une augmentation du produit intérieur brut (PIB) de 2% en 2011, contre une estimation précédente de 1,7%, ont-ils indiqué vendredi. /ATS

25.02.2011 - 18:16
Actualisé le 25.02.2011 - 18:16

 

Actualités suivantes